Skip to main content

Ils ont testé : animer des ateliers de créativité tout public

Un quatuor de choc aux commandes des ateliers de l’expo « Innovez ! »

Pendant les vacances d’hiver et jusqu’au 25 mars 2018, notre exposition « Innovez » de l’Espace EDF Bazacle propose des séances de créativité dans le cadre d’une saison d’animations. L’idée est de permettre aux visiteurs d’impulser leur inventivité pour résoudre des problèmes du quotidien et imaginer les innovations de demain. Une occasion parfaite pour nos 4 stagiaires et services civiques de s'exercer à une pratique de médiation. Ils vous racontent leur expérience ! 
 

« Les cerveaux avides d’inventions insolites tournent à plein régime, provoquant parfois d’étonnantes créations ! » - Témoignage de Lucas

Chaque après-midi, deux types d’ateliers sont proposés aux visiteurs : dessiner en 3D avec de la réalité virtuelle et  des séances de créativité pour imaginer des inventions en équipes. Bien que très différents, ces ateliers traitent tous deux de la thématique de la créativité.

C’est avec le jeu Tilt Brush que nous utilisons le masque de réalité virtuelle. Ce jeu se résume simplement : il donne la possibilité de dessiner en 3D dans un univers où l’on peut se déplacer et regarder autour de soi à 360° ! Évidemment, si l’on se penche un peu plus sur son fonctionnement et ses possibilités, ce jeu est infiniment plus intéressant. Le joueur dispose d’une multitude de pinceaux différents. Il est possible de peindre avec un pinceau fin qui reproduit les effets de la peinture à l’huile, mais aussi des brosses plus épaisses, un effet marqueur ou stylo, un effet d’encre… Mais ça ne s’arrête pas là. On peut choisir de peindre avec de la lumière, du feu, de l’électricité, de la fumée, des flocons de neige, des paillettes, etc. La liste est longue et surtout étonnante ! Et en plus, une palette de couleur est disponible pour rendre l’expérience chatoyante.

Si l’on associe à tous ces moyens d’expression, le fait de pouvoir se déplacer autour de son dessin en volume, le joueur se retrouve alors en immersion totale. Un choix de plusieurs décors est proposé pour dessiner dans la neige, sous une nuit étoilée ou flottant dans l’espace.

Au moment où l’on enfile le masque, c’est comme si l’on faisait face à une toile vierge. On peut alors mobiliser la créativité qui sommeille en nous, et dessiner dans toutes les directions, du sol au ciel.
 

 

Pas besoin de l’aide du numérique pour ces ateliers. Avec du papier, des crayons et un médiateur, on s’improvise expert en innovation. Pour le bon déroulement de la séance, les participants doivent se plier aux 5 règles de la méthode D.R.E.A.M. :

1. Diverger : on recherche l’originalité, sans se mettre de barrières

2. Respecter : pas de jugement envers les autres

3. Écrire : pour ne pas oublier

4. Associer : il faut s’inspirer des autres idées

5. Maximum : le plus d’idées en un minimum de temps !

Une fois ces règles établies, un petit jeu de brise glace détend l'atmosphère et échauffe l’esprit créatif. Trois cartes du jeu Big Idea sont attribuées à chacun. Un produit innovant et indispensable doit émerger du mélange de ces cartes. Il suffit de quelques minutes pour voir apparaître les premiers signes de créativité : idées délirantes, enthousiastes, surenchère ! Les inventeurs en herbe présentent leur projet au groupe qui en discutera dans un second temps. Des améliorations peuvent même être proposées par les autres groupes.

Puis, il est temps de passer aux choses sérieuses. Les futurs innovateurs sont partagés en équipe de recherche. Un thème général est donné : essayer de résoudre un problème de la vie quotidienne. Par exemple, comment faire pour retrouver ses clés ?  Et pour stimuler la créativité, une technique est piochée au hasard parmi celles-ci :

Pendant ces ateliers, les cerveaux avides d’inventions insolites tournent à plein régime, provoquant parfois d’étonnantes créations ! Rapidement des dizaines de post-it sont mobilisées. En cas de panne, pas de problème, une piscine à image dans laquelle piocher des idées fait office de carburant. À la fin de la séance, les groupes restituent leurs réflexions sur des petits canevas.

Les innovations sont présentées à l’ensemble des participants et tout le monde peut en discuter et voter pour sa préférée. Toutes ces inventions restent épinglés au mur de l’espace DIY dans l’exposition Innovez ! 
 

« Ce sont aussi de bonnes occasions pour provoquer des rencontres entre les publics et les médiateurs » - Témoignage de Romain

Des ateliers sur la créativité… À première vue, je me demande vraiment à quoi m’attendre… En espérant que ceux-ci n’en demandent pas trop à mon propre esprit créatif. Suite à la formation, ça y est, j’y vois plus clair et suis intrigué. Quelles idées vont pouvoir germer dans la tête du public ? Quelles innovations loufoques vais-je découvrir ? Jusqu’où ira la fantaisie ? Arriverais-je à stimuler la créativité des visiteurs ?

Avec Laurène, nous partons en quête de participants pour notre premier atelier. Bingo ! Il nous faut à peine 5 minutes pour trouver 4 groupes de 2 ou 3 personnes motivées composés d'enfants, d'adolescents, de familles, etc.  Après quelques tâtonnements, aussi bien pour nous que pour eux, tout le monde se lance. Certains doivent imaginer une innovation basée sur la pêche et fait de carton, dans la peau un écologiste. Ça paraît incongru, mais c'est ça le jeu du Big Idea. D’autres réfléchissent à comment faire voyager un adolescent fan de jeux vidéos… Les idées ne manquent pas, mais malheureusement, il faut faire des choix ! Au fil des jours et des animations, le mur se recouvre de canevas synthétisant les idées de chacun. Le public de l’exposition s’amuse autant que nous à découvrir les innovations de leurs prédécesseurs.

Les ateliers sont aussi de bonnes occasions pour provoquer des rencontres entre les  publics et les médiateurs. Ils permettent aussi de faire interagir ensemble de parfaits inconnus, favorisant la mixité et la cohésion sociale. L’exposition attire également des centres de loisirs. Ça crie, ça court, ça joue. Des adolescents acceptent de participer à l'atelier. Il faut les pousser quelque peu pour faire tomber les filtres et les inciter à assumer leurs idées. Et finalement, en prenant le temps, leurs idées foisonnent et nous réservent de bonnes surprises !
 

 

« Jeunes et moins jeunes se prêtent au jeu, permettant à tous types de problèmes de la vie quotidienne de trouver des solutions innovantes » - Témoignage de  Clémentine

Avez-vous déjà entendu parler de « la cravate qui fait peur », du « Jet’heure », des « tapis connectés » ou encore du « tuba à trois tuyaux » ? Non ? C’est tout à fait normal puisque ces idées n’ont qu’une semaine ou deux, pas beaucoup plus. Ces innovations sont les résultats des nombreuses séances de créativité proposées pendant les vacances scolaires. Jeunes, moins jeunes ont participé et tous types de problèmes de la vie quotidienne ont pu trouver des solutions innovantes. Installer une alarme sonore sur ses lunettes pour ne plus jamais les perdre, inonder d’un jet d’eau l’homme qui aurait oublié de baisser la cuvette, installer une gamelle qui dresse l’animal : à la moindre croquette à côté, un rugissement sonore est émis.

Mon coup de cœur personnel ? J’accroche bien pour le tuba aux trois tuyaux : l’un pour respirer, normal. Le deuxième contenant de l’eau potable, et le troisième contenant le goûter. Comme ça, fini le sable dans la nourriture. On peut rester plus longtemps dans l’eau. Ce n’est pas une chouette idée ? Quant à la réalité virtuelle, chapeau bas au jeune homme qui a résolu plusieurs multiplications en dessin 3D, ou à ce feu très réussi à côté du bonhomme de neige, très réaliste !
 


 

« À la fin, ils retirent le masque de réalité virtuelle, un peu déboussolés, mais ravis de leur expérience » - Témoignage de Laurène

J’étais en charge d’animer avec Romain l’animation de la réalité virtuelle avec le logiciel Tilt-Bruch. Une fois le masque de réalité virtuelle enfilé, les participants découvrent leur environnement. Certains n’osent pas se tourner ou bouger, car ils n’ont pas encore réalisé que le monde est vraiment en 3D. C’est à ce moment-là que je leur fais découvrir les différentes fonctionnalités de Tilt-Bruch.

Ils commencent alors timidement à effectuer des mouvements pour peindre dans le vide. Ils appréhendent alors les distances. Souvent, la plupart se demandent pourquoi leur dessin est plat et non pas en 3 dimensions. Je leur demande alors de se déplacer autour et là, c’est toujours le même étonnement. Chacun y va de son petit “oh ” et réalise le potentiel du logiciel. À la fin, ils retirent le masque, quelque peu déboussolés, mais ravis de leur expérience.
 


 

Les ateliers continus les samedis et dimanches jusqu’à fin mars à l’espace EDF Bazacle et à partir du 31 mars, il sera possible de découvrir une nouvelle saison dédiée à l'innovation. 

En voir plus : 

 

back to top

Science Animation

Science Animation développe et anime des lieux, des événements, des communautés et des projets pour rendre accessibles à tous les sciences, les techniques et les innovations. Elle est associée à sept autres structures culturelles, reparties sur toute la région afin de mailler le territoire, formant ensemble le "Groupe Science Animation".

The 8 group's associations

  • Science en Tarn
  • Science en Aveyron
  • Pyrènes Science
  • Science en Bigorre
  • Science Animation
Science Animation
39 allée Jules Guesde
Au Quai des savoirs — second floor
31000 Toulouse
Tel. +0033 (0)5 61 00 00 00
Contact us