Aller au contenu principal

J’ai testé… monter une émission radio de vulgarisation scientifique

Mes premiers pas à la radio Campus FM Toulouse

Depuis octobre 2016, Morgane intervient en tant que chroniqueuse radio sur radio Campus FM, pour l'émission scientifique 20mg de science. Récit d'une nouvelle aventure.

Courant septembre, vacances d’été terminées, les projets laissés de côté pendant quelques semaines refont surface et de nouveau pointent le bout de leur nez.

17h25, fin de journée imminente. Je m’apprête à quitter le bureau quand Johan entre en fanfare dans notre open space, comme il a coutume de faire. Allant droit au but, la nouvelle tombe, ou plutôt le cadeau. Et son destinataire a rapidement l’air d’être identifié. En l'occurrence, moi.

Audrey m’avait pourtant prévenu - “tu sais, à Science Animation, un projet peut tomber du ciel à tout instant”. Le ciel ne m’aura finalement pas épargnée, m’octroyant à mon tour un joli présent. Science Animation vient de lancer un partenariat avec la radio associative Campus FM Toulouse pour co-réaliser et co-animer une émission de vulgarisation scientifique ainsi qu’un agenda culturel, et ce à partir de janvier 2017.

Étonnée que le sort ait jeté son dévolu sur moi, je m'engage aussitôt dans cette nouvelle aventure. Passé l’euphorie de la nouvelle, c’est un immense sentiment d’inquiétude qui s’empare de moi. La radio, ok, 11 000 auditeurs en moyenne par jour, ça paraît énorme. Je ne connais pas les animateurs, je ne suis pas scientifique, je ne suis pas hyper à l’aise à l’oral, au contraire, j’ai l’impression de bafouiller parfois et de perdre mes mots souvent ! Aie aie, bref, ça part mal, mais qui ne tente rien n’a rien, l’expérience vaut le coup !

Première rencontre avec l’équipe d’animation !

Céo, chercheur en chimie au laboratoire de Chimie de coordination au CNRS et membre du bureau de Campus FM, et Hugo, animateur à Campus FM, feront donc partie de l’aventure. Après quelques échanges par mail, nous nous rencontrons finalement dans les bureaux de Science Animation début octobre. Encore perdue, Céo m’explique brièvement de quoi il en retourne et me pose rapidement une question simple !

Alors ça te branche la radio à la cool ?

"Radio à la cool" car ils sont plutôt pas prise de tête à Campus, mais ça je ne le comprendrais qu’après.

Je réponds alors en occultant le moindre soubresaut d’hésitation : “Ouiii carrément, je suis complètement partante !

Par contre, finalement on commence dans 10 jours la première et non pas en janvier, donc va falloir se speeder !

10 jours ? Juste le temps qu’il faut pour me préparer à stresser davantage ? Ça me va !


 

“20 mg de sciences”, émission de médiation scientifique

Il s’agit donc d’une version 2 de l’émission. En effet, auparavant Céo et Hugo réalisaient une émission similaire en allant interviewer les chercheurs directement dans leur labo. Mais ce format était trop chronophage. C'est donc une nouvelle saison, version studio qui semble alors idéale.

Le conducteur : un interview de deux chercheurs ou doctorants toulousains qui tenteront de répondre à nos questions. Si possible l’un issu du domaine des sciences dites dures, l’autre issu des sciences humaines et sociales sur des sujets communs qui pourraient permettre de faire des parallèles significatifs et les confronter. Un agenda de la culture scientifique de Toulouse et sa région conclura l’émission.

Le format : l'enregistrement est un faux direct (sans montage) de 30 minutes, ponctué de petites pauses musicales. L'agenda fera 4-5 minutes.

Pourquoi ? Susciter la curiosité auprès des auditeurs en les sensibilisant à la recherche et aux avancées scientifiques qui se font près de chez eux, ainsi que les informer de ce qui leur est accessible en termes de culture scientifique. Mais aussi, pour nous - l'équipe d'animation - nous permettre de comprendre ce qu'est le métier de chercheurs, de faire de belles rencontres et d'enrichir notre réseau.

Pour qui ? D'origine universitaire, Campus FM reste un média particulièrement orienté vers un public jeune et étudiant. Au cours de ses trois décennies de présence dans le paysage radiophonique local,  cette radio a aussi su fidéliser un auditoire plus âgé.  En résumé, Campus FM s’adresse aux Toulousains de 16 à 45 ans.

Diffusion : un lundi sur deux à 17 heures, ainsi qu'une rediffusion le jeudi de la même semaine à 9h.

Canaux : 94Mhz sur Toulouse et en podcast partout ailleurs !

À la technique : Thomas, producteur à Campus FM, qui a également monté le générique de l’émission :)

 

Céo s’est chargé des invitations des intervenants pour la grande première, mais dans l'idée nous préparerons les prochains sujets d'émissions et invitations ensemble.

La première émission portera sur les sujets de recherche de deux doctorants, membres du Bright club, un comédie club scientifique de Toulouse. Andréa Seigner, doctorante en histoire de l'aéronautique dans le groupe AERO du laboratoire FRAMESPA - France, Amériques, Espagne – Sociétés, pouvoirs, acteur - à l’Université Toulouse Jean Jaurès et Adrien Guérard, finaliste des concours "Ma thèse en 180 secondes" et "Famelab" et doctorant en biologie, dans l’équipe  « Microenvironnement, Cancer et Adipocytes » de l’IPBS - Institut de Pharmacologie et de Biologie Structurale, une unité mixte CNRS-Université Paul Sabatier.  

Manque plus qu’à préparer un premier agenda au top, de 5 minutes maximum ! 

 

Préparer l’agenda culturel, ou comment attirer l'attention des auditeurs !

5 minutes, ça ne laisse pas la place à énormément de choses. Il va donc falloir sélectionner et surtout éveiller l’intérêt, la curiosité et l’envie ! Mon cher ami Echosciences est ma base de données dans laquelle je puise les actualités toulousaines qui pourraient séduire les auditeurs de Campus.

Tout un art, les petites chroniques radio… C’est en commençant une large vieille radiophonique que je commence à percevoir l’enjeu. France Inter, France Culture... je passe au crible toutes les émissions possédant un agenda d’actualité.

L’actualité culturelle d’Augustin Trapenard dans Boomerang m’aura ébloui, tant l’animateur manie le verbe à merveille. Mathieu Vidard et sa Tête au carré m’auront permis de comprendre l’enjeu de la respiration et de l’intonation spécifique à la radio. Et les discussions de La Méthode scientifique sur France culture auront su m'inspirer. 

Je n’ai pas l’ambition de prétendre à leur talent respectif, mais quitte à tenter une forme de mimétisme, autant taper dans le haut de l'affiche :) Je pars de rien de toute façon et je pourrai peu à peu m'approprier ma chronique au fil des émissions en m'inspirant de ces grands maîtres. Rome ne s'est pas construite en un jour ! N'est-ce pas ?

Essayant d’utiliser les structures de phrases types et les mots employés, mon premier agenda “version écrite” m’aura donné du fil à retordre. Et ce n'est pas fini, car après avoir passé pas moins d'une demi-journée à l'écrire, je me lance dans sa retranscription orale telle une actrice de théâtre répétant inlassablement sa scène. Tout en écoutant mes inspirateurs radiophoniques, je tente de poser les bonnes intonations et les respirations. 

Mais bon, n'oublions pas le crédo de Campus - "la radio à la cool " - mes plus grands inspirateurs restent mes deux acolytes, Hugo et Ceo :) 

 

Je vous vois venir. J'ai omis d'évoquer le contenu. Ouvrons une parenthèse. Après avoir passé au peigne fin l'actualité de culture scientifique des 15 prochains jours issue de l'ensemble de mes sources - Echosciences Occitanie, portail culturel de l'Université Fédérale de Toulouse, actualité des universités, des laboratoires et autres blogs culturels - je tente d'en sélectionner 4 à 6. Dans cette sélection, je cherche à diversifier les thèmes scientifiques, les formats, mais aussi les cibles de ces différentes actualités. De la conférence dédiée à un public averti à l'événement familial du week-end, je n'hésite pas non plus à annoncer l'approche des futurs événements de culture scientifique, à lancer des appels pour des projets de la région et évoquer les avancées de la recherche scientifique toulousaine. 

Fermons la parenthèse, reprenons.

Surprise de dernière minute, le directeur de la fameuse association Bright club fait également partie des invités. Nous sommes 3 animateurs, 3 invités, le calcul est rapide. Céo me propose de prendre en charge l’interview du 3e invité.

Autant se mouiller entièrement dès la première ! En plus de l’agenda, je prépare donc quelques questions pour Mathieu Pouget, directeur de l'association Bright Club. 

 

Émission 1, la grande première, le gros stress

Mardi 18 octobre, midi, j’arrive au 15 rue des lois, je sonne à Campus, pas de réponse … 2-3-5 minutes passent, j’appelle finalement au secours !

"Tu t'es trompé de sonnette, on t'avait pas prévenu qu'il y en avait une qui ne fonctionnait pas ? "

Bien sûr qu'on m'avait prévenu avant... c'est ce fameux gros stress qui me fait perdre la tête !

Il fait sombre, le studio est au sous-sol de l'ancien bâtiment de l’Université Fédérale de Toulouse. Les invités sont déjà présents. Membres du comédie club scientifique et donc habitué à la scène, leur stress paraît inexistant alors que le mien m’envahit peu à peu !

 

Céo et Hugo me rassurent. Thomas nous explique le fonctionnement des micros ainsi que le réglage du retour des casques. L'émission est enregistrée, ce n'est pas du direct mais nous nous conditionnons comme tel. Nous réglons nos chronos. Téléphones en silencieux, le générique se déclenche. Une lumière clignote sur la table pour nous annoncer le lancement de l’enregistrement ! C’est parti pour 30 minutes.

Trente minutes, ça pourrait paraître extrêmement long, mais finalement c'est la gestion du temps qui reste la plus fastidieuse. Nous n'avons pas le droit à l'erreur ! Première interview réalisée par Hugo, seconde par Céo, une pause musicale et arrive ma première question (celle que j'avais bien préparée avec notre invité, histoire que, ni lui ni moi ne soit surpris de quoi que ce soit ;) ). Néanmoins, dès la première émission, je me rends rapidement compte que les interviews prennent souvent une tournure que nous ne pouvons prédire de par l'échange que les questions/réponses créées. C'est exactement ça qui fait toute la spontanéité et la richesse du faux direct ! Dernière pause musicale, annonce de l'agenda par Céo, c'est à moi de jouer !

4 minute 30 d'agenda. Ça passe juste pour cette première émission, nous avons un peu débordé sur les interviews. Mon agenda est finalement rentré ric-rac dans le temps imparti. Soulagée, dès la seconde suivante, je suis complètement rouge et essoufflée... Pas étonnant quand on oublie de respirer pendant la quasi totalité de son oratoire. N'étant finalement pas évacuée aux urgences pour cause de suffocation, je m'estime heureuse d'avoir réussi à m'exprimer convenablement sans perdre mes mots. Quelle émotion pour cette première et en même temps, quel pied ! 

Après 6 émissions, premier bilan

Des nanotechnologies aux polymères en passant par l’exploration spatiale, nous ne sommes pas à court d’idées de sujets. Le hic réside davantage dans nos carnets d’adresses ! En effet, les invitations peuvent parfois être difficiles à gérer. Trouver un chercheur intéressé, disponible et tenter de trouver son “homologue” dans l’autre domaine scientifique relève parfois du périple. 

N’ayant pu parvenir à chaque émission au conducteur de base de l’émission, nous nous adaptons à chaque fois. Un unique invité et nous approfondissons le sujet. Deux invités et nous nous permettons de relever les parallèles possibles dans leur domaine de recherche respectif pour sensibiliser les auditeurs à une certaine unité de la science.

Après 6 émissions et me sentant finalement assez à l’aise au micro, j’arrive à concocter des agendas plus alléchants (enfin j'espère). Je m'approprie ma petite chronique en y incluant des notes d’humour et des formules qui me sont propres. Testant diverses structures de phrases, différentes formes d'intonations et d'élucubrations, je tente de profiler, d'émission en émission, sa ligne identitaire. C'est un travail de longue haleine, mais j'espère y parvenir afin que les auditeurs fidèles de l'émission reconnaissent en un instant leur agenda.

C'est donc avec de plus en plus de plaisir et d’enthousiasme que je continue à préparer et animer cette émission, souhaitant participer davantage aux interviews des invités. Sans trop me poser de question, je me surprends même à ne plus sentir le besoin d'écrire entièrement mes agendas, laissant surgir la spontanéité de l'instant. 

Pour finir et surtout soucieuse de vous prodiguer quelques conseils issus de ma toute petite expérience à la radio,  je vous propose ce tutoriel : "Parler à la radio en 5 points".

Espérant vous avoir quelque peu affriandé, je ne vous laisse plus languir davantage, voici les podcasts de l’émission. Les prochaines à venir sur le 94 Mhz pour les Toulousains et sur la page Facebook de "20mg de sciences" pour les autres. 

Émission 1 : Bright club 

Émission 2 : Les nanotechnologies

Émission 3 : Alg & You, des microalgues dans vos assiettes

Émission 4 : La nutrition des astronautes de la mission Proxima

Émission 5 : Découverte des polymères

back to top

Science Animation

Science Animation développe et anime des lieux, des événements, des communautés et des projets pour rendre accessibles à tous les sciences, les techniques et les innovations. Elle est associée à sept autres structures culturelles, reparties sur toute la région afin de mailler le territoire, formant ensemble le "Groupe Science Animation".

Le Groupe Science Animation

  • Science en Tarn
  • Science en Aveyron
  • Pyrènes Science
  • Science en Bigorre
  • Science Animation
Science Animation
39 allée Jules Guesde
Au Quai des savoirs — 2ème étage
31000 Toulouse
Tél. 05 61 61 00 06
Contactez-nous