Aller au contenu principal

Code Alimentation : regards de manipeurs

Anecdotes sur la conception de dispositifs interactifs

Article rédigé par Manuel Bueno, Valentine Bellet et Jeanne Ysnel.

Jeanne, Manuel et Valentine ont aidé à la conception des différentes manipulations de l’exposition “Code Alimentation” présentée jusqu’au 6 septembre 2020 au Quai des savoirs à Toulouse. Pendant les trois mois précédant l’inauguration, ils ont mis toute leur énergie sur ce projet. Retour sur leurs expériences.

Jeanne, Manuel et Valentine sont en service civique chez Science Animation depuis l’automne 2019. Toute leur attention fut dès lors concentrée sur l’exposition Code Alimentation. « On était prêts pour une course contre la montre ! »

Jeanne vient d’une formation en médiation des sciences. Ses missions étaient donc axées sur la rédaction de contenus scientifiques et vulgarisés dans l’exposition.

Manuel et Valentine ont quant à eux un background d’ingénieurs. Ils se sont focalisés sur la réalisation technique des manipulations.

 

Comment penser une manip’ d’expo ?

Selon eux, la réalisation technique correspond à la concrétisation des idées plus ou moins loufoques des collègues, qui redoublent d’imagination pour trouver des idées de dispositifs interactifs à intégrer dans l’expo. Eux dépeignent le portrait de ces idées, tandis que nos « petits manipeurs » s’efforcent de les faire vivre selon le rituel suivant : cahier des charges, choix des technologies, conception, prototypage, test, échec, choix d’autres technologies, test, amélioration, fabrication finale, puis montage dans l’expo !

Mais le plus difficile pour eux a été de prendre le train en marche. Car nos équipes et celles du Quai des savoirs avaient déjà bien commencé à préparer cette exposition avant leur arrivée. Il a fallu comprendre rapidement le fonctionnement des organisations, les enjeux de cette exposition, leurs rôles dans sa réalisation… « Chose finalement plutôt aisée quand on se laisse porter par le dynamisme de Science animation ! » précisent-ils. 

De la course à vélo au pèse précis

Valentine a par exemple travaillé sur le dispositif « Course à vélo » dont l’objectif est de faire le maximum de tours de roues de vélo en une minute. En fonction de la distance parcourue, des messages sur le thème de la santé s’affichent. Pour tester ce dispositif, elle a donc pas mal pédalé. « Ma chaise de bureau a même été remplacée par un vélo d’appartement ! » s’amuse-t-elle.

 

Jeanne, de son côté, préparait les contenus. Évidemment, elle pensait déjà au rendu final. Les essais de Valentine sur son vélo ont ainsi influencé les messages choisis. Il fallait penser aux différents profils de visiteurs qu’allait accueillir l’exposition : du presque-champion de cyclisme aux plus flâneurs, pour adapter la taille des messages et leur affichage.

 

Manuel, lui, a passé pas mal de temps à réaliser les dispositifs « mix’Saison » et « pèse précis ». De quoi lui donner faim à longueur de journée ! Entre les gâteaux au chocolat, les tomates-mozza, les bons fruits de saison, les patates que l’on ne peut s’empêcher d’imaginer en gratin dauphinois… « J’ai donc passé un sacré moment à jongler avec ces belles promesses gustatives, bien qu’au début, ce ne fut que virtuellement, sur mon ordinateur. » raconte Manuel. Jusqu’à ce que… enfin, ces fantasmes se concrétisent au montage de l’exposition : toutes ces denrées rêvées sont apparues sous ses yeux, sous forme… d’aliments factices ! Tout aussi comestibles que son clavier et sa souris d’ordinateur...

 

Jusqu’au moment le plus fort : la fin de montage

Lorsqu’on lui demande son meilleur souvenir, Jeanne se remémore les quelques jours précédant l’inauguration, quand on voit apparaître les contenus dans l’exposition. « Les écrans se montent, on voit s’afficher les visuels sur lesquels on a travaillé et retravaillé et rereREtravaillé… C’est aussi le moment où l’on voit toutes les petites briques de l’exposition se monter les unes après les autres pour former un tout. Comme une fourmilière, la salle d’expo se remplit de pleins de professionnels qui transportent, vissent, branchent, fixent… un vrai chantier qui finit par dévoiler l’univers de Code Alimentation ! »

Pour Manuel, le moment le plus fort a été la fin du montage, la veille de l’inauguration, en fin de journée. « On est entre nous, chacun finit les dernières choses qu’il a à faire. Certains sont exténués, d’autres déambulent, tchatchent et se marrent. Lorsqu’on regarde autour de soi, on contemple quelques mois de travail (beaucoup plus pour certains) transmutés en une exposition que l’on est fiers de dévoiler au public. Dans la salle d’expo, l’atmosphère se détend, les derniers bruits du chantier résonnent, et le calme s’installe… avant la tempête ! Demain, c’est l’inauguration ! »

 

Valentine repense aussi à l’inauguration, lorsque les premiers visiteurs ont pénétré dans la grande salle. « J’ai aimé voir leurs visages expressifs en découvrant le décor et les dispositifs. Ils se sont très rapidement pris au jeu. C’était très drôle de les voir pédaler à fond sur les vélos d’appartement et se concurrencer entre amis ! »

L’exposition est en place depuis maintenant un peu plus d’un mois et c’est le temps pour les “petits” manipeurs d’améliorer leurs dispositifs en fonction des retours d’expériences des visiteurs. L’exposition est également un lieu où les médiateurs, dont Valentine, Jeanne et Manuel, accueillent des groupes pour y animer des ateliers. Ces animations sont l’occasion de diffuser et discuter autrement du contenu de l’exposition. Jusqu’à la fin de leur service civique, ils participeront également à d’autres projets notamment la conception d’escape game, d’une boîte à métier, d’une mallette pédagogique... entre autres. A suivre...

 

En voir plus :

back to top

Science Animation

Science Animation développe et anime des lieux, des événements, des communautés et des projets pour rendre accessibles à tous les sciences, les techniques et les innovations. Elle est associée à sept autres structures culturelles, reparties sur toute la région afin de mailler le territoire, formant ensemble le "Groupe Science Animation".

Le Groupe Science Animation

  • Science en Tarn
  • Science en Aveyron
  • Pyrènes Science
  • Science en Bigorre
  • Science Animation
Science Animation
39 allée Jules Guesde
Au Quai des savoirs — 2ème étage
31000 Toulouse
Tél. 05 61 61 00 06
Contactez-nous