Aller au contenu principal

Dans les coulisses de l’émission Stimuli sur Radio Campus Montpellier

Depuis novembre 2017, j’ai rejoint la joyeuse équipe de Stimuli, une émission de culture scientifique diffusée en direct sur Radio Campus Montpellier tous les 3e jeudis du mois. Nous y assurons l’agenda Echosciences Occitanie et une chronique réunissant mes deux passions : les sciences et la cuisine. Je vous emmène dans les coulisses de l’émission : suivez le guide :) !

 

Une émission radio, ça se prépare !

En amont de l’émission, il faut s’atteler au contenu ! De manière générale, la trame de l’émission est toujours la même. Voici le déroulé habituel :

Guillaume Bagnolini de Cosciences, l’animateur principal de l’émission, veille à ce que tout soit calé le jour J. Il définit le conducteur et le transmet à l’équipe technique pour qu’elle sache précisément quand lancer les jingles et pauses musicales. 

Guillaume assure aussi l’écriture de l’introduction de l’émission, une partie qu’il faut bien soigner pour une bonne entrée en matière. De manière générale, écrire pour la radio demande de suivre quelques règles. Premier principe : écrire comme on parle. Le texte préparé doit être dit (et pas lu) le plus naturellement possible. Il faut donc privilégier un vocabulaire simple et précis et des phrases courtes. Plus la phrase est longue et plus on risque de bafouiller. Autre conseil : ne pas oublier la ponctuation pour structurer le débit et pour une meilleure respiration.

 

Pendant l’émission  

Pour qu’une émission se déroule au mieux, il faut :

Conseil n°1 : toujours parler dans le micro ! C’est un principe qui paraît trivial, mais lorsque l’on débute, on a tendance à l’oublier pendant l’émission et à tourner la tête sans penser au micro qui malheureusement ne suit pas ;).

Conseil n°2 : Pour intervenir, il faut bien signifier à tout le monde que l’on veut parler en levant la main et éviter de couper la parole.

Conseil n°3 : Bien articuler, soigner son intonation et ne pas parler trop vite. La voix est l’instrument principal du journaliste radio. Il faut donc y faire bien attention. Pour avoir un débit raisonnable, on peut se détendre avant une prise de parole en faisant quelques exercices de respirations. L’articulation quant à elle peut se travailler en répétant plusieurs fois rapidement la fameuse phrase “Un chasseur sachant chasser sans son chien est un bon chasseur”... L’intonation est également un paramètre auquel il faut faire attention. Il est important d’avoir un ton déterminé et de varier l’intonation de la voix lorsque l’on dit un texte.

Conseil n°4 : Sourire ! Ce conseil, je le conçois, n’est pas forcément intuitif, mais, mine de rien, un sourire s’entend à la radio. Sourire permet d’avoir une voix plus enjouée et plus engageante.

via GIPHY

 

Bien mener une interview

En général, c’est Guillaume qui assure les interviews du grand et du petit angle. Les sujets sont souvent choisis en fonction de communiqués de presse reçus ou de sollicitations.

Mener une interview demande de faire attention à plusieurs points. Il est d’abord indispensable de bien connaître son sujet. Il faut donc faire des recherches en amont et avoir fait un brief avec les intervenants pour se prémunir des erreurs et pouvoir rebondir facilement sur ce qui est dit. Pendant l’interview, il faut avoir sous les yeux quelques questions préparées avec un mix de questions générales et plus précises. Il faut être aussi très attentif aux propos de l’intervenant et veiller à ce qu’il vulgarise bien son sujet.

 

Ma chronique “Bouffe et sciences”

De mon côté, je propose à chaque émission une chronique qui présente et décrypte scientifiquement un aliment ou une recette. J’ai ainsi révélé les secrets physiques, chimiques et biologiques : du fromage, de l’ail, des crêpes, du yaourt, des oeufs, du chocolat, de la glace, de l’oignon, de la gelée, du champagne, du piment, du brocoli, de la crème anglaise, du caramel, du curcuma et des confitures.

Chaque chronique nécessite une importante recherche bibliographique de sources fiables (pour ne pas dire de bêtises). Je m’inspire notamment des travaux d’Hervé This, un physico-chimiste français connu pour être le père avec Nicholas Kurti de la gastronomie moléculaire.

J’ai aussi pris le parti de réaliser en amont ou sur place quelques expériences et de les expliquer en direct pour rendre mes propos plus concrets (et aussi pour revenir à mes premières amours : les expériences de chimie). Cette partie est délicate vu qu’à la radio les auditeurs ne sont pas censés voir ce que je décris. Il faut donc bien détailler tout ce qui est montré.

En général, une chronique ne doit pas être trop longue : 1 ½ page maximum pour une chronique de 5 minutes environ. De plus, je laisse toujours de la place pour les réactions de Guillaume, des autres chroniqueurs et des invités. Ses interactions rendent la chronique plus vivante. À mes débuts, j’avais tendance à trop lire ma chronique. Au fur et à mesure, je me suis sentie de plus en plus à l’aise et naturellement je me suis détachée de ma feuille qui est maintenant surtout là comme une aide.

Depuis peu, ma chronique et l’agenda sont filmés via trois webcams réparties dans le studio d’enregistrement de la radio. Les vidéos sont transmises en direct sur la page Facebook de Radio Campus Montpellier.

Voici donc en vidéo la dernière chronique en date sur les confitures (juin 2019). Je décris notamment 3 paramètres favorisant la prise en gelée d’une confiture pour ne plus se retrouver avec des confitures liquides !

 

L’agenda Echosciences Occitanie

La fin de l’émission est marquée par un agenda en partenariat avec Echosciences Occitanie. On y présente quelques événements à Montpellier et ses alentours, mais aussi un ou deux événements à Toulouse. Dans le cadre d’un partenariat, l’émission est diffusée sur Radio Campus Toulouse et en retour l’émission 20 mg de Sciences est diffusée à Montpellier. Depuis septembre 2018, c’est Enzo Blondeau (anciennement en service civique à Science Animation :)) qui assure avec brio la partie agenda.

 

Quand la radio sort de son studio

Radio Campus Montpellier peut réaliser des émissions à l’extérieur grâce à un équipement portable composé d’une console reliée à un ordinateur, quelques micros et des casques. Nous avions notamment enregistré une émission au Village des Sciences de Montpellier en octobre dernier lors de la Fête de la Science 2018. Si le wifi est suffisamment costaud, l’émission peut même être diffusée en direct.

Les bons ingrédients pour faire une émission radio sont donc : de la préparation, un animateur principal, des chroniqueurs et des invités motivés, un technicien expérimenté et surtout de la bonne humeur :) !

 

back to top

Science Animation

Science Animation développe et anime des lieux, des événements, des communautés et des projets pour rendre accessibles à tous les sciences, les techniques et les innovations. Elle est associée à sept autres structures culturelles, reparties sur toute la région afin de mailler le territoire, formant ensemble le "Groupe Science Animation".

Le Groupe Science Animation

  • Science en Tarn
  • Science en Aveyron
  • Pyrènes Science
  • Science en Bigorre
  • Science Animation
Science Animation
39 allée Jules Guesde
Au Quai des savoirs — 2ème étage
31000 Toulouse
Tél. 05 61 61 00 06
Contactez-nous