Aller au contenu principal

Déjà 7 tournages pour les Tubes à essai !

Et de nouveaux conseils pour la réalisation de vidéos

En janvier, nous lancions la première vidéo du projet « Tube à Essai » : de courtes vidéos pour permettre à toute personne de présenter divers supports et médias scientifiques « coup de cœur » : un livre, une chaine Youtube, un jeu…

Il y a quelques mois, je vous partageais quelques bons conseils pour gérer la logistique et le contenu de vos vidéos. Après 7 nouveaux tournages (tout ne vous a pas encore été dévoilé, chaque chose en son temps), nous avons pu améliorer notre rôle de coach vidéo et en sortir quelques astuces pour accompagner au mieux les volontaires. Sans plus attendre, je vous propose donc ma check-list des 8 conseils pour être un coach qui envoie ! :)

via GIPHY

8 conseils pour le tournage de vidéos Tube à essai

1. Avant le tournage, proposez à chaque volontaire d’apporter un petit élément perso (peluche, bouquin, figurine, affiche…) pour qu’il puisse la mettre dans le décor de la vidéo.

2. Faites un premier jet de la vidéo avec le.la volontaire sans filmer (en fait si, mais sans lui dire, ça peut toujours servir pour de jolis bêtisiers ou des séquences plus naturelles !), pour le mettre à l’aise et avoir une première base dans le discours de la vidéo.

3. Réfléchissez ensemble à la phrase d’accroche pré-générique qui pourrait susciter la curiosité du public. Question, mise en scène, effet spécial… Ne vous mettez pas de barrière et testez plusieurs choses :)

4. Filmez en continu pour ne pas rater une miette du tournage. Parfois, cela nous permet de tomber sur de très bons moments à garder, qui n’étaient pas prévus. Bon ok, ce n’est pas évident au montage ! On peut se retrouver avec une petite heure de rush pour seulement 4 minutes de vidéo.

5. N’hésitez pas à poser des questions au volontaire lorsqu’il.elle présente son support pour lui permettre d’aller plus loin dans sa réflexion. Accompagnez le sous forme de discussion. Mettez-vous derrière la caméra, votre regard proche de l’objectif, et faites en sorte que lors du tournage, la personne s’adresse à vous.

6. N’hésitez pas à laisser libre court à la créativité du volontaire. Faites un max de tests. S’il-elle a envie de faire des effets visuels, on essaie, et on voit ce que ça donne ;)

7. À la fin du tournage, proposez aux volontaires de refaire certaines scènes, s’ils le souhaitent, de différentes manières. C’est le moment pour eux de tester plein de choses, de se lâcher ! De manière générale, ces petites saynètes pleines d’humour et de folie tournées à la fin sont… assez géniales !

via GIPHY

8. Enfin, gardez avec vous, en format papier ou dans votre tête, un petit carnet de blagues. Parfois les tournages peuvent être stressants et un peu longs. Rien ne vaut une bonne blague pour détendre l’atmosphère.

Et du côté de la technique...

Au niveau de la logistique, j’ai pu, pendant les tournages, repérer encore quelques petites choses qui viendront compléter l’article précédent.

1. Pour les tournages, j’utilise l’application Open Camera, une application gratuite sur Android. Grâce à cette application, vous pourrez réaliser vos vidéos avec différents smartphones sans que le cadrage ne change d’un appareil à l’autre. Elle permet aussi de bloquer l’exposition et la balance des blancs pour éviter les fluctuations pendant les tournages. (Bon sur certaines vidéos on voit que je ne le maîtrise pas toujours bien… ^^, mais ça viendra !)

2. Sur certaines vidéos, on peut observer des “vagues de lumières” lorsque l’on filme en lumière artificielle… Après quelques galères avec l’application, j’ai enfin trouvé un moyen de les arrêter. Je ne sais pas si c’est la seule solution, mais en tout cas, ça fonctionne :)

            Étape 1 : réglez la fréquence de la vidéo sur 50 Hz (qui est réglée sur 30 par défaut)

            Étape 2 : Faites la netteté

            Étape 3 : Démarrez la vidéo

            Étape 4 : Bloquez l’exposition et la balance des blancs

Tadah ! Les vagues qui apparaissent au moment du lancement de la vidéo s’arrêtent. Ne me demandez pas d’explications… ça fonctionne, c’est le principal :)

via GIPHY

3. Veillez à ce que le micro ne soit pas trop près de la bouche, ni de la gorge. Vous risquez d’avoir un son saturé.

Ce deuxième article vient compléter les bons conseils que je vous avais partagés en janvier dernier. Maintenant vous avez toutes les clefs en main pour vous lancer devant et derrière la caméra ! Alors, n’hésitez plus :)

Pour venir réaliser avec nous une vidéo Tube à essai : audrey.bardon@science-animation.org

En voir plus :

back to top

Science Animation

Science Animation développe et anime des lieux, des événements, des communautés et des projets pour rendre accessibles à tous les sciences, les techniques et les innovations. Elle est associée à sept autres structures culturelles, reparties sur toute la région afin de mailler le territoire, formant ensemble le "Groupe Science Animation".

Le Groupe Science Animation

  • Science en Tarn
  • Science en Aveyron
  • Pyrènes Science
  • Science en Bigorre
  • Science Animation
Science Animation
39 allée Jules Guesde
Au Quai des savoirs — 2ème étage
31000 Toulouse
Tél. 05 61 61 00 06
Contactez-nous